Test de l’iPhone 13 Pro : un téléphone, c’est fait pour photographier

Comment aborder le test du nouvel iPhone ? Après treize générations, l’exercice est devenu vaguement répétitif. Nous avons déjà parlé d’« appareil photo qui téléphone », nous avons déjà disserté sur le sens du mot « pro », et voilà qu’il faut tester un nouvel appareil photo qui téléphone dont le nom finit par « pro ». Ce n’est pas l’usine, mais ça ressemble au travail à la chaine.L’iPhone 13 Pro dans le coloris « bleu alpin ». Image iGeneration.

Pour ne rien arranger, il faut supporter les plumitifs paresseux qui écrivent « vous ne devriez pas acheter le nouvel iPhone si vous aviez acheté le précédent iPhone » chaque année depuis plus d’une décennie, et ont déjà écrit la conclusion du test de l’an prochain. Comme si les Français ne laissaient pas passer quasiment trois ans entre deux achats, et que cet argument pouvait impressionner les lecteurs de la presse spécialisée. Quel ennui !

Alors nous avons eu une idée folle : et si nous testions l’iPhone 13 Pro… comme un téléphone ? Après tout, un téléphone, c’est fait pour photographier ! Sérieusement : Apple vante son « système photo nettement plus puissant », sa puce A15 Bionic qui porte le traitement des clichés « vers de nouveaux sommets », son écran Super Retina XDR assurant une « incroyable fidélité de la couleur », et sa puce 5G qui permet de synchroniser photos et vidéos plus rapidement.

Trois capteurs tout nouveaux tout gros

Parlons photo, donc. Sans avoir les téléphones en main, les différences entre l’iPhone 13 Pro de l’iPhone 12 Pro ne sont pas évidentes. Avec ses objectifs en diagonale, l’iPhone 13 se distingue plus nettement de l’iPhone 12. Pourtant, le bloc photographique de l’iPhone 13 Pro est nettement plus imposant, car il renferme trois nouveaux objectifs :

  • le très-grand-angle de 13 mm à six éléments, entre le flash True Tone et le scanner Lidar, ouvre désormais à ƒ/1,8 ;

  • le grand-angle de 26 mm à sept éléments, qui échange sa position avec le téléobjectif, ouvre maintenant à ƒ/1,5 ;

  • le téléobjectif à six éléments, en haut, voit un peu plus loin (77 mm) mais un peu moins clair (ƒ/2,8).

Les caractéristiques des appareils de l’iPhone 11 Pro, de l’iPhone 12 Pro, et de l’iPhone 13 Pro.

Ces trois objectifs chapeautent trois capteurs affichant la même définition de 12 Mpx, et appariés à l’usine pour limiter les variations colorimétriques, mais sensiblement différents. Le capteur du très-grand-angle est un peu plus rapide et un peu plus sensible, et intègre pour la première fois un système de mise au point par détection de phase (PDAF), mais profite surtout que l’objectif laisse passer presque deux fois plus de lumière.



2 vues0 commentaire